Étape 1

INFO RALLYE 19:30

Le 311 exulte littéralement en arrivant : il a ramassé toutes ses balises. Et il faut mentionner aussi que ces primo-participantes ont fait un très joli parcours.

Le 410, bien fatigué, franchit aussi la ligne
, tandis que le 407, presque pimpant vient aussi faire valider sa feuille de bord.

Même chez les Expertes, le Rallye se vit de manière différente pour chaque équipage.


INFO RALLYE 19:00

 

rag170323_leg1_jul_040039_resize.jpg rag170322_leg0_nic_030134_resize.jpg

 

85 équipages, soit un peu plus de la moitié des effectifs, sont rentrés au bivouac et une bonne vingtaine est en approche.

A cette heure-ci, 8 interventions mécaniques ont eu lieu aujourd’hui, dont l’une, pour le 200 est encore en cours pour un problème de pompe et de courroie. Ce dernier se trouve à environ 7 km au sud du bivouac.

Pour les Quads
, 21 , 22, 23 et 24 sont au bercail. Manque uniquement le 20.

Le 408 est à moins de 5 km du bivouac. A 1 km derrière, le 438, le 420 et le 409 sont elles aussi sur le chemin du retour, comme le 410 et le 407.

A l’arrière des Expertes, le 403, le 422, le 405 et le 401 ont néanmoins pointé toutes leurs balises et se trouvent à environ 15 km. Le 426 continue de galérer, et cherche à rejoindre sa dernière balise qui ferme dans ¼ d’heure. Cela risque d’être juste, juste mais c’est courageux de le tenter.

 

INFO RALLYE 17:30

35 équipages sont rentrés, parmi lesquels le 195, le 184, le 141, ou encore le 310 qui revient un peu bredouille, avec 2 balises et une conviction bien ancrée « on ne peut que progresser ».

 

Chez les Expertes, on avance, on avance : 7 d’entre elles ont passé la balise 4 F, 3  s’en approchent et enfin, le 426  est à la traîne pour des raisons évidentes : son ennui de démarreur en fin de matinée l’a lourdement handicapé, autant en terme de temps que de pénalités pour assistance mécanique.

 

INFO RALLYE 16:00

Le 185 vient de franchir la ligne d’arrivée : Kiera Chaplin, la petite-fille de Charlie Chaplin et Cindy Fabre ont pointé toutes leurs balises. 

 

INFO RALLYE 15:30

rag170323_leg1_chr_030091_resize.jpg rag170323_leg1_chr_030139_resize.jpg

 

Quelques équipages regagnent le bivouac, en jetant l’éponge pour aujourd’hui : le 129 et le 310 ont eux réussi à trouver les toutes premières balises, mais ont tout de même du mal à se repérer.

Le 226 commet l’une des erreurs les plus pénibles lorsque l’on est une Gazelle : il s’enfuit loin, avec une belle assurance, mais pas dans la bonne direction du tout, faute d’avoir bien positionné ses points.

Pas beaucoup mieux du côté du 162 qui s’est visiblement trompé de carré : il remonte à 90 ° de ce qu’il est censé faire.
Pour le moment, les équipages les plus avancés sont à 4 km environ de leur balise 6. A l’inverse, les moins avancés sont, logiquement, ceux qui étaient à la peine ce matin : ils sont entre les CP 2 et 3, c’est le cas du 231, du 178, du 171. Et aussi le 100 qui sort de dépannage.


 rag170322_leg0_jul_010122_resize.jpg rag170323_leg1_nic_040031_resize.jpg



Un coup de chapeau à nouveau pour le 207 qui accompli un superbe tracé : l’équipage franco-japonais dépasse non seulement les obstacles, mais aussi la barrière de la langue et celle de ne pas se connaitre du tout au départ.

Les expertes, sans surprises, accomplissent elles aussi des parcours au plus près de la trajectoire idéale. Elles progressent à un bon rythme malgré un parcours semé d’embûches.


INFO RALLYE 12:30

A 11h35, le 426 a déclenché une alerte mécanique, il a un problème de démarreur. Ce qui va la précipiter en bas de classement : elle prend 200 km de pénalité. Et lorsque l’on sait que les écarts se jouent à une centaine de mètres dans cette catégorie Experte.

 

Le 211 est rentré à la mi-journée : sa plaque de blindage s’étant légèrement désolidarisée, il préfère perdre les 6 balises soit 360 points de pénalités plutôt que de faire une réparation de fortune ou appeler l’assistance mécanique ce qui n’aurait généré que 200 points de pénalité.

 

Le 100 a un problème de carter, donc une intervention assez longue sur le terrain.


Chez les expertes :

La 407 est au 3FP3, à 11h44 et se dirige vers le FP2. Brillant.

Le 403 après le 2F, a choisi le 3FP1 et se trouve 800 mètres du point 3FP4.

Le 438, le 420 et le 422, le moins expérimenté de la catégorie, prennent la même option.

Le 405 a choisi une troisième combinaison : le 3FP1, puis le 3FP2, donc dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

 

 

INFO RALLYE 11:30

Le 201 vient de faire appel à l’assistance mécanique, il vient de casser un cardan. 200 points de pénalités, une réparation longue sur place et sans doute une petite dose de découragement pour lui.

Le 231, le 171 et le 126 continuent de jardiner
mais semblent se remettre sur leurs caps respectifs. Elles n’ont pour le moment que les balises 0 et 1 à leur actif, les autres étant plutôt à l’approche de la balise 3.

Côté Expertes, la stratégie joue à plein ! Carole a tiré au plus droit, selon son habitude, avec un trajet qui se dessine comme très rusé. Elle a checké la balise FP3 après la seconde balise, et avance bien. La plupart des autres ont pris l’option 3FP1 puis 3FP2 comme le 405 comme le 438.


INFO RALLYE 10:30

Le 173 prend le départ à 10 heures, ses amortisseurs réparés.

Les Expertes sont toutes en train de descendre au P1.

Le 165 et le 161 sur le parcours E, le 168 et le 182 sur le parcours D, et le 154 commettent visiblement la même erreur. Elles sont toutes en dehors de leurs bons caps respectifs. Sans doute une erreur de carré lorsqu’elles ont posé leur point. Cela risque d’être pénalisant, aussi bien en terme de pénalité que de temps.

Côté Expertes, Le 407 est très pointilleux, vainqueur de l’an dernier. Il progresse précautionneusement pour ne rien céder au terrain. Mais il lui faudra gérer le temps ensuite de manière optimale.

Le 207, qui a remporté le prologue hier, poursuit son excellent parcours aujourd’hui.

INFO RALLYE 09:30

Côté expertes, le 405, vainqueur du prologue hier, vient de checker sa seconde balise après une trajectoire performante, au même titre que le 407, vainqueur l’an dernier de sa catégorie. Le 403, dont la pilote Jeanette James en est à sa 9ème participation et sa navigatrice à sa 8ème, effectue pour le moment un parcours plus serein qu’hier : un problème de durite de frein cisaillée car placée trop près de l’amortisseur l’avait obligée hier à effectuer le prologue uniquement au frein moteur, ce qui l’avait un peu déconcentrée.

Pour les autres Gazelles, la course suit une progression normale à cette heure encore précoce, sans erreur notable de navigation à l’exception du 231 qui sur la route goudronnée mais est partie beaucoup trop à l’ouest au lieu d’obliquer au sud, après avoir validé son premier CP. Elle a mal placé ses points. La 165 pourtant bien partie avec une trajectoire propre a poursuivi trop au sud au lieu de suivre son cap à l’est.

Aucun appel mécanique n’est à signaler.

Les Gazelles "un peu speed" pour la première étape

 rag170322_leg0_chr_020032_resize.jpg rag170323_leg1_jlg_010006_resize.jpg

 

Premier lever à 4h pour les équipages du Rallye Aïcha des Gazelles qui ont été réveillés par Dominique Serra, la Directrice générale et la fondatrice de l'événement. A peine le temps de boire un café, de regrouper leurs affaires et d'écouter le briefing, revoilà nos Gazelles derrière leur volant, prêtes à prendre la route pour leur première étape du rallye.

 

Les 207, 405 et 224 sont les premières sur la ligne de départ, une fierté pour Cécile et Noémie de l'équipage 224. "On est un peu speed mais on est contentes d'être parmi les premières", commente Noémie. C'est important en effet d'être en tête de départ, afin d'optimiser de temps de la journée : en effet, avec 158 équipages, le protocole de départ dure près d'une heure : un temps précieux qui donne un peu plus de marge pour trouver les balises. Les Gazelles de l'équipage 115  saluent la "solidarité des autres participantes" qui sont venues les aider alors qu'elles s'étaient ensablées.

 

rag170323_leg1_nic_020004_resize.jpg changement_leg1_nic_010041_resize.jpg

 

A 6 h, alors que le soleil levant baigne le bivouac d'une lumière dorée, M. Saïd Mahboub, le directeur régional d'Afriquia donne le départ. Au milieu de la poussière et des bruits de klaxons, il explique "Nous sommes très heureux de sponsoriser cet évènement, pour la seconde année consécutive. Il s'inscrit pleinement dans la stratégie d'Afriquia qui promeut les valeurs de dépassement de soi et de persévérance. Nous avons mis à disposition des Gazelles un carburant de qualité et des stations mobiles en plein désert. C'est un important dispositif logistique" .


Afriquia, le N° 1 des distributeurs de carburant au Maroc, compte 520 stations au Maroc.

 

INFO RALLYE 05:45 : Briefing des Expertes

Pas de point 0 à pointer pour les Expertes. Après le tronçon routier, elles débutent elles aussi leur parcours. Les 2 premières balises sont classiques. Ensuite, les 4 suivantes sont à effectuer selon un ordre laissé à leurs libre choix.

 

Les différents scénarios n'offrent pas forcément un grand écart kilométrique et quoi qu'il en soit, le calcul du kilomètrage se fera avec pour référentiel la combinaison choisie. Autrement dit, si un choix de parcours totalise 50 km sur la carte, et un autre choix totalise 70 km, ce seront respectivement 50 et 70 qui serviront de base de calcul pour compter les pénalités. Normal. Donc aucune combinaison n'est meilleure qu'une autre, de ce point de vue. La différence se fera sur la difficulté du relief et sur le temps. D'autant que Ludovic Taché met en garde les Expertes : elles traverseront selon lui l'un des plus beaux paysages du Maroc. Mais les cartographes qui l'ont couché sur papier ont dû être tellement séduits qu'ils ont souvent omis de mentionner de nombreux détails tels les ombres de reliefs ou la hauteur des dénivelés !

 

Pas facile pour les Expertes, donc, de prendre des options stratégiques très éclairées.

 

INFO RALLYE 05:30 : Au briefing ce matin

Les Gazelles avaient rendez-vous sous la tente du restaurant pour leur premier briefing sportif d'une épreuve comptant au classement. Ludovic Taché, le directeur sportif a présenté le parcours du jour. Après un tronçon sur route et un premier pointage au point 0, les Gazelles devront lâcher le roadbook pour sortir cartes et boussole et prendre leurs caps.

 

Elles auront 7 balises à trouver. "Attention à la gestion de votre temps", prévient Ludovic. "C'est largement faisable... à condition de ne pas multiplier les erreurs !". Quant à la météo, elle ne devrait pas être un facteur invalidant... quoique. 2 scénarios différents sont prévus : des vents à 40 km/heure, soit une visibilité correcte, ou bien des vents à plus de 70 km/heure et là, attention à la poussière. Quant à la pluie, elle pourrait bien aussi s'inviter ponctuellement !

ETAPE 1 : Jeudi 23 mars 2017



ETAPE 1 (Jeudi 23 mars 2017)
MDOUARA / MDOUARA – km idéal 180 km – temps estimé 9h15 – 7 balises
Étape en boucle


Les premiers kilomètres se feront sur route … Histoire de bien prendre en compte que même si la route ne dispose pas d'un revêtement parfait, ce sera toujours bien mieux que de naviguer en hors-pistes.

Après les 60 premiers kilomètres avalés et le CP1 validé, les gazelles sont véritablement lancées ! Les espaces sont plus grands, les regards ne peuvent tout apercevoir. Les premiers véritables tours de roues dans le désert.
L'étape du jour ne sera pas la plus dure. Le terrain est très roulant et les reliefs peuvent s'éviter de loin. Pas de très gros pièges en perspective…
Bien que… En effet pour valider le dernier contrôle de passage (CP) de la journée, il ne faudra pas s'assoupir. La carte est fine… vraiment très fine. Le dessin de cette zone est très particulier et les reliefs pas forcément évidents à identifier sur la carte. Dans l'équipe de reconnaissance, on appelle cette zone l'enfer des Gazelles.

Et puis les premières zones de sable vont se propager devant les Gazelles et même si elles ne seront pas hautes, le sable chaud freinera surement les ardeurs de certaines.
En fait moins évidente qu'il n'y paraît cette journée … et si le rallye ne se gagnera pas ici, cette première étape pourrait bien hypothéquer les chances de certaines !

Pour la catégorie EXPERTE, c'est le même parcours enfin presque … L'enfer des Gazelles pour les Expertes c'est toute la journée. La partie facile … elles n'iront pas ! Les montagnes "inconnues" sur la carte, elles se dresseront sur leur route ! Leur zone de chasse au CP du jour est petite mais ne croyez pas que ce soit un avantage … Peut-être même une première étape fatale pour certaines !




Partenaires